Gilmann-Noel www.lepicurieux.fr photo Christian Creutz
Global Food | 23 décembre 2014

Le Top 10 des bûches de Noël 2014

Gilmann-Noel www.lepicurieux.fr photo Christian Creutz
Global Food

Le Top 10 des bûches de Noël 2014

Le marronnier de la fin d’année gourmande pointe le bout de ses feuilles et nous laisse découvrir ses bûches. Sélection nationale des desserts phares et tendances de ce Noël 2014 par l’Epicurieux. Gourmands et gourmets à vos scies! on démarre cette sélection avec la maison du chocolat …Je souhaite que les derniers retardataires pourront finaliser leurs choix et s’orienter vers ces professionnels qui ont dédiés leur savoir faire au plaisir de nos papilles.

Enluminées d’or, enneigées de grué, ajourées, les ramures du sapin se plient à l’exercice des décorations tout en virevoltant de légèreté.
Délicatesse de la texture aérienne d’une mousse au chocolat acidulée d’un crémeux à la bergamote lui-même rehaussé d’un praliné noisette fondant aux éclats de chocolat. Du chocolat tout en nuances de goûts et en sensations, d’une imperturbable perfection. Disponible en édition limitée dans les boutiques parisiennes de la Maison du Chocolat uniquement du 21 au 24 décembre : Pour 6/8 personnes: 95€.

Le Café Pouchkine, une fois de plus déploie une belle ingéniosité avec ce trésor chocolaté caché sous cette spectaculaire coque en chocolat blanc. Cette place blanche révèle une mousse de chocolat, cœur fondant au caramel, biscuit au cacao relevé d’une pointe de sel et de vanille légèrement épicée de café à la noisette Gianduja.  Disponible depuis mi -décembre dans les boutiques parisiennes Café Pouchkine pour 8 personnes: 96€ 

Fabien Berteau, le Chef Pâtissier du Palace Park Hyatt a conçu un dessert de Noël poétique sur le thème de l’Art Nouveau en reprenant le thème de l’exposition du Petit Palais du Paris 1900. Ce dessert est composé d’un biscuit d’amande douce, de cédrat confit, d’une fine ganache chocolat blanc et Absinthe, et d’un crémeux vanille de Tahiti. Disponible au Palace Park Hyatt Paris Vendôme, 5 rue de la Paix, Paris, France, 75002 tout le mois de décembre, pour 6 personnes: 110€ 

Le bonhomme de neige à facettes par Pierre Marcolini, l’un des meilleurs chocolatiers au monde… composé de chocolat au lait et boules décoratives en praliné. Disponible en boutique Pierre Marcolini, pour 6/8 personnes: 125€.

Retour à la distribution spécialisée avec la boutique de surgelé Picard qui nous livre avec son décor d’inspiration scandinave, une bûche pâtissière au côté rétro très tendance. Crème façon crème pâtissière à la vanille, mousse framboise, compotée de framboise et mousse à la vanille posées en millefeuille sur une pâte feuilletée caramélisée. Un joli ramage, mais attention au plumage qui l’est un peu moins sur les matières premières et ingrédients: gélatine de porc, et graisse végétale de palme et karité. Disponible dans toutes les boutiques Picard: 14€ la buche de 520 gr.
Be happy, la bûche qui rend heureux de Jean Paul Hévin et qui stimule les zygomatiques de par la  mousse au chocolat noir de Madagascar, gelée de fraise, yuzu et champagne rosé, ganache au vin chaud, coques d’orange confie et de gingembre. Disponible du 8 au 24 décembre dans les boutiques Jean-Paul Hévin, pour 5 personnes: 36€, pour 7: 46€ et en individuelle: 7.20€
Deuxième réalisation innovante de Jean-Paul Hévin qui nous avais régalé en 2012 avec ses desserts design, venez je vous montre: ici.
Une coque de chocolat sous forme de tablettes qui renferme la bûche Folie de Chocolat : une mousse de chocolat légère au cacao grand cru du Vénézuela avec des notes de fruits secs et d’épices sur un biscuit cacao et amandes. Une bûche surprenante de légèreté et originale avec sa coque amovible. Disponible pour 5 personnes: 41€
Une bûche traditionnelle pour l’Hôtel Bristol ou le chef Pâtissier Laurent Jeannin roule ce biscuit Dacquoise à la noisette du Piémont garni d’une crème pâtissière et d’une crème légère praliné de confiture de framboise au gingembre, de noisettes caramélisées et de framboises fraiches. Uniquement sur commande au Bristol Paris, pour 8 personnes 150€.

Cyril Lignac constant sur des lignes raffinées et tendances nous offre un dessert « gourmaindddd » composé d’un biscuit moelleux aux amandes, crémeux caramel, mousse légère au café du Kenya et crème mascarpone. Disponible depuis le 15 décembre en boutique La Pâtisserie Lignac, en individuelle: 6 euros , pour 6/8 personnes : 50 euros.

Mode cooconing au coin de la cheminée, inspiration Canadienne pour le chef pâtissier Yann Couvreur du Prince de Galles, on découvre notamment un parquet de bois de hêtre dont la surface a été recouverte d’une préparation à base de beurre de cacao et de chocolat. Sous le voile irisé d’une ganache montée et délicatement parfumée au sirop d’érable, une nougatine aux noix de pécan se mêle à un biscuit pancake et une marmelade de cassis. Cerise sur le gâteau, huit généreux« coussins » au chocolat au lait, garnis d’une crème anglaise, viennent achever l’invitation à la procrastination. Sur commande à L’hôtel Prince de Galles, depuis le 1er décembre, pour 6 personnes: 95€.
Le coup de cœur de l’Epicurieux cette année va encore à la création du Royal Monceau qui, comme en 2012 revisite la classique buche en version salée. Le Chef Exécutif Laurent André donne sa vision de la traditionnelle recette du foie gras poêlé au vinaigre de framboises. Tout de rouge vêtue, elle propose une association subtile de foie gras de canard confit, mariné pendant six heures dans du Porto Blanc, de pain d’épices imbibé de sirop de framboises et de violettes, et de pistaches de Sicile. Disponible en quantité limitée de 100 pièces, à la vente à emporter sur commande (72h à l’avance), au Bar Long du Royal Monceau Rafles (accompagnée d’un verre de Porto Blanc Andresen ou de vin rouge Corse Cuvée Granit 2011 Domaine Vaccelli (40€)), pour 6 personnes 110€. 

Douceur et poésie ou quand le design culinaire rencontre la  pâtisserie. Sébastien Gillmann Strasbourg en collaboration avec la designer Sonia Verguet signent un dessert  qui évoque une vallée enneigée traversée par de petits pas d’oiseau.  Sorbet plein fruit framboise, fraise, cassis, crème glacée à la vanille de Tahiti et éclats de meringue..Série limitée à 50 exemplaires à 36€ et désolé il est trop tard, la bûche s’est vendue comme des petits pas!!! And the last but not least :

Inspirée par l’œuvre dalinienne La persistance de la mémoire de 1931, la bûche de Cédric Grolet (Chef pâtissier du Meurice) propose une base de biscuit au chocolat croquant, cœur de poire caramélisé au miel entre deux biscuits tendres chocolat / sarrasin, enrobé d’une mousse au chocolat noir… Disponible exclusivement au restaurant Le Dali à l’hôtel Meurice à partir du 16 et jusqu’au 26 décembre. Pour 8 personnes: 115€ ou en individuelle: 16€

Cette année encore l’originalité prime ainsi que le design, on peut également se laisser tenter par des bûches plus traditionnelles dans la forme. Si hache, scie et petit bonhomme de neige vous manquent cet article n’est pas pour vous mais l’essentiel n’est il pas de prendre du plaisir quelque soit son péché mignon? Rejoignons Épicure et « Hâtons nous de succomber à la tentation avant qu’elle ne s’éloigne ».

Joyeuses fêtes

Ps: Les plus assidus auront compté 13 bûches et ils auront raison, pour un top 10 quoi de plus exhaustif et ne dit on pas quand on aime on ne compte pas…

Buche C C Gastronomie www.lepicurieux.fr Article précédent Article suivant Bois-Buches www.lepicurieux.fr

Vous aimerez aussi

0 commentaires

laisser un message