Nespresso Cannes www.lepicurieux (18)
La Com/ Les News, Région Sud | 19 mai 2014

Nespresso fait son Festival de Cannes 2014

Nespresso Cannes www.lepicurieux (18)
La Com/ Les News, Région Sud

Nespresso fait son Festival de Cannes 2014

Nespresso, la marque de café emblématique de la gastronomie mondiale fait son cinéma au Festival de Cannes du 14 au 24 mai 2014. Cette opération marque l’engagement de la marque en faveur de la création du 10 ème art (l’art culinaire) mais également du 7ème art en partenaire officiel du prestigieux Festival de Cannes. La marque déploie 200 machines et 180000 grands crus seront offerts à la dégustation durant toute la durée du festival. Pour la quatrième année consécutive le grand Prix Nespresso consacrera dans le cadre de la semaine de la critique, selection parallèle du Festival de Cannes de jeunes cinéastes pour la réalisation de leur meilleur premier ou deuxième film.

Mais quand l’art de la gastronomie rencontre l’art cinématographique, il se matérialise et prend forme en un lieu éphémère situé sur la Plage du Festival. Véritable écrin dédié à la gastronomie il accueille Nespresso members, particuliers, presse et médias en quête de découverte des 24 grands crus répertoriés avec la possibilité de déjeuner sur place un menu spécifique élaboré en collaboration avec le chef François Vadala.

Le soir la structure design se transforme en table d’hôtes conviant les professionnels à découvrir une cuisine inspirée des grands crus de café.

Nespresso a fait appel au ressenti de chefs nouvelle génération pour exprimer en couleur et matière, au travers du café, le film primé ayant marqué leur vie. Au casting et dans les rôles principaux:

Amandine Chaignot (à la culinographie impressionnante: le Plazza Athénée, Le Bristol, le Ritz de Londres, le Meurice, le Crillon, Chef au Raphaël et Jury de l’émission Masterchef) marquée par le peps et le trashy novateur du film de Quentin Tarantino Pulp fiction!! Christophe Aribert (La Tour d’Argent, Le Crillon, Les Terrasses D’Uriage) sous le charme fougueux de la passion d’Un homme et une femme de Lelouch ; Mauro Colagreco (Bernard Loiseau, L’Arpège, Plazza Athénée, et Grand Véfour) l’artiste local du Mirazur de Menton sensible à La Dolce Vita chef d’œuvre de Fellini et Pierre Sang Boyer (Londres, Lyon, Corée du Sud et finaliste Top Chef 2011) qui troque son « In Oberkampf » pour un « In Cannes » subjugué par la poésie et lumière de In the mood for love de Wong kar Wai.

Le casting bouclé, le cadre tel un studio d’enregistrement se pare d’un décor inspiré du film;  murs, sols, mobilier et vaisselle, tout sera écrit et réécrit à chaque représentation (il reste à en écrire le scénario les 14 et 15 mai par Amandine, les 16/17/18 par Mauro, les 20 et 21 par Christophe et en dernière représentation les 23 et 23 Pierre Sang)

Focale ouverte sur le lieu du crime:

Pitch et retour en images du menu librement et magnifiquement interprété par Amandine Chaignot sur le thème du film Pulp Fiction:

Acte 1 scène 1, après avoir englouti trop rapidement un chips de royal cheese, frites de pomme de terre, velours de truffe noire, vint une deuxième réinterprétation sans bégaiement du famous Royal cheese, avec ce King Crab, avocat, grenade, huile olive Taggiasche…. Plan séquence sur une des nombreuses scènes cultes du film: la cervelle… i shoot Marvin in the face! Hémoglobine de groseille sur une cervelle de brousse de brebis au pesto de blettes comme un barbajuan.

Allégorie de la schnouf sans jamais craindre l’overdose avec ce joli filet de vive, piqué à l’eau florale de géranium, petits pois étuvés, mini fleurs de courgettes et seiche, jolies notes iodées et florales.

Côtes d’agneau rôties, aubergines au parfum de Toscane, sauces aux olives, bien exécuté, comme une soudaine envie de se déhancher au son de la B.O, le v de la victoire devant les yeux… mais le silence court sur le plateau… Focus, mise au point sur le pré dessert à la netteté éclatante, et à l’interprétation brillantissime avec cet Aloé vera glacé, granité basilic et ketchup de fraises. Une simplicité d’assemblage, une belle richesse gustative, un très grand moment!

L’acteur principal arrive sur la scène finale, clap du machiniste, projecteurs rivés sur ce parfait glacé au grand cru Nespresso Kazaar, chantilly noisette et dollar sur chocolat blanc. Les notes épicées et poivrées de Kazaar subliment un dessert d’une exceptionnelle intensité.

Clap de fin sur un menu Tarantinesque, au scenario et service parfait. Aujourd’hui c’est off mais les prises reprennent ce jour avec Christophe Aribert. Il planera sans nul doute des ondes Lelouchiennes et le joli fumet d’un autre grand cru Nespresso… le 23 et 24 Pierre Sang Boyer qui n’est pas un jeune premier dans l’exercice (pour l’article de l’atelier Nespresso c’est ici) laissera parler son inspiration et sa verve avec 40 privilégiés tirés au sort par Nespresso (au grand concours des chefs lancé sur le net, ne cherchez plus le tirage au sort est d’ores et déjà effectué)

 

Un festival grand cru by Nespresso et Ébullition l’agence des succulentes Anne et Emilie….

 

Nespresso Plage

52 Boulevard de la Croisette

06400 Cannes

www.nespresso.com

 

 

 

 

 

 

devanture Gagao www.lepicurieux Article précédent Article suivant gault-millau

Vous aimerez aussi

0 commentaires

laisser un message