Atelier Nespresso Sirha
La Com/ Les News, Miam- Miam | 9 mars 2015

L’Atelier Nespresso Lyon 2015, Happening culinaire…

Atelier Nespresso Sirha
La Com/ Les News, Miam- Miam

L’Atelier Nespresso Lyon 2015, Happening culinaire…

Sirha 2015, happening culinaire de Nespresso Acte 2. Deuxième édition pour la marque de café emblématique de son Atelier Nespresso, sorte de restaurant pop up éphémère à l’adresse tenue secrète jusqu’au dernier moment et installé dans un cadre atypique… à l’instar de la première édition (ici).  Le pitch de ce happening gastronomique? une sélection pointue de chefs et pâtissiers (Yannick Alléno, Alexandre Gauthier, Guillaume Monjuré, Pierre sang Boyer pour l’édition 2013, Davy Tissot, David Toutain, Jean François Piège, Christelle Brua ou Emmanuel Renault et Yann Couvreur par exemple pour l’édition 2015) qui livrent leur interprétation du café dans un menu et plats signatures composés avec l’un des grands crus Nespresso. Cet évènement conforte la filiation et l’orientation du café vers la gastronomie et le positionnement haut de gamme, tout en touchant une clientèle de membres du  Nespresso club et grand public qui pouvait participer à un tirage au sort pour gagner sa place: ici.  Retour sur l’édition 2015, avec un focus particulier sur le repas élaboré par l’emblématique chef très fooding et nouvellement étoilé  dans son restaurant éponyme David Toutain (il vient également d’ouvrir une nouvelle table: Identit’ T) et Christelle Brua la chef pâtissière du Pré Catelan élue patissière de l’année 2015 par G&M. Avec une sélection des vins sous l’égide du master of Port 2010, meilleur ouvrier de France en sommellerie et sommelier de l’année 2015  G&M : Fabrice Sommier (chef sommelier officiant pour le groupe Georges Blanc). Le cadre: un atelier photographique totalement remanié avec un gout certain pour l’occasion… l’avant après :

 

 La cuisine: Délicat mariage dans tous les sens du terme du café avec l’aliment solide…Le café passe par une multiplicité d’étapes avant de se retrouver dans notre tasse, plus de 800 composés aromatiques ont été identifiés dans un grain torréfié ce qui explique sa complexité et la formidable et subtile association que l’on peut en faire en cuisine gastronomique. Entrée en matière et mise en bouche avec le bouillon jardinier, gnocchis de betterave et raifort de Christelle Brua:

Accompagné d’un Bandol blanc 2013 Lafran Veyrolles choisi par Fabrice Sommier. Un blanc très floral à la belle aromatique et avec un gras pour venir enrober l’amertume du raifort et du bouillon.

L’entrée par David Toutain: Oursin, grand cru Vilvalto Lungo:

Notes marines de l’iode de l’oursin qui matchent à merveille avec les notes torréfiées et boisées du cru vivalto lungo , belle finale fleurie. Douceur crémeuse émulsionnée du café avec le subtil  perlant des gonades d’oursin. Servi sur un Puligny Montrachet 2011 du domaine Bachelet Monnot, cuvée d’une rare élégance, au léger côté vanillé qui vient caresser l’iode.

Premier plat: Maquereau, grand cru Vivalto Lungo de David toutain

 

Filet de maquereau travaillé comme un gravelax (sel et sucre), mariné avec le café et flambé au chalumeau, accompagné d’oignons caramélisés, purée de pommes de terres fumées et purée d’aubergines grillées à la flamme, mixées avec gingembre et encre de seiche. Un plat d’une insolence et efficacité gourmande…

Le quasi de veau basse température, rosé à souhait pour un fondant en bouche, amertume de la purée de céleri contrebalancée  par les champignons de paris au cru vivalto Lungo, noisettes herbes du jardin…. Accompagné par la belle fraîcheur de la syrah de la Côte Rotie Champlin le seigneur 2011 du domaine Gerin en double magnum.

Et pour finir un dessert grand classique revisité par Christelle Brua, le café liégeois dans un appareil très aérien, panna cotta du cru Arpeggio en base recouverte d’une gelée du même cru, glace à l’Arpeggio au sein d’une crème  siphon au lait de soja vanillé. la puissance du café dans une sensation fondante. Cette fois Fabrice Sommier prit le contrepied du plat et fit le choix d’une carthagène du Mas Jullien ( superbe domaine du Languedoc), ce cinsault de vin de liqueur s’opposant à  merveille avec le café liégeois venant apposer un peu d’exotisme rafraichissant avec ses notes violette et framboise….

A l’instar de la quête continue de l’excellence à chaque étape de la création d’un grand cru , de la cueillette des cerises de café jusqu’au résultat en tasse, flottait dans l’air et les assiettes cet esprit d’innovation. Une jolie expérience gustative telle une crème suave, un arôme envoutant au goût intense… What else!

 

 

A souligner un service professionnel, qui a concouru à magnifier le moment, remerciements à une jolie organisation conjointe de l’agence 14 Septembre et l’Agence Ébullition. Crédit photo 3 et 5 Nguyen Ngoc. Rendez vous dans 2 ans!

www.nespresso.com

couverture de Lello www.lepicurieux.fr (9) Article précédent Article suivant Substrat www.lepicurieux.fr crédits @Lauriediaz

Vous aimerez aussi

0 commentaires

laisser un message