Ourson qui boit www.lepicurieux.fr
Lyon & co, Miam- Miam | 19 février 2012

L’ourson qui boit

Ourson qui boit www.lepicurieux.fr
Lyon & co, Miam- Miam

L’ourson qui boit

L’ourson qui boit, était le synonyme de « buzz » à son ouverture en 2010, tellement cette adresse de la rue Royale de Lyon attirait une clientèle importante, blogueurs, journalistes, et clients divers et variés étaient  unanimes sur la pertinence de la cuisine menée par le chef Japonais Akira Nishigaki. Et comme tout buzz généré, la difficulté de réserver devait  vous pousser à patienter afin de découvrir cette délicate adresse. Qu’en est il 4 ans après? Et bien une jolie constance:

Le chef Kyotoïte sublime une cuisine fusion aux influences japonisantes, où cuissons parfaites, fumets et sauces s’accordent pour vous faire passer un délicieux moment. Les formules sont simples et à choisir parmi 2 entrées, 2 plats et 3 desserts servis dans une formule complète à 18€.

Le plus dur est de faire un choix parmi l’inspiration du chef, la mousse de panais en pâte filo salade de saumon fumé, courgettes, carottes et poids gourmands à la mayo de crustacés aura finalement gagné au détriment de la crème de châtaignes et purée de pommes au vinaigre de cidre avec magret de canard rôti.

Croustillante, fraîcheur, finesse définirons à souhait la réception de ce plat par les papilles gustatives……. Papilles exacerbées par cette rillettes de porc et jambon ibérique, légumes verts, sauce yaourt et ravigote de wasabi, papilles assagies par une crème froide de butternut avec pétoncles au basilic.

Le service attentionné et discret est aux petits soins, la corbeille à pain qui plus est, très bon est rempli à discrétion, le niveau de la carafe d’eau scruté avec attention. Le plat principal sera un suprême de pintade sauce teriyaki, moutarde, sauté de légumes verts et champignons au sésame.

Un suprême fondant en bouche, tendreté de la volaille, un joli accord sucré salé moutardé appliqué à un sauté de légumes croquant et craquant. Tout comme celui ci travaillé avec une coppa concassée, une jolie réduction de jus de poisson (un peu trop prégnante), gnocchetis Sardes à la tomate et petits légumes. Mais l’ourson sait également sans sortir les griffes, travailler le poisson avec ce filet de flétan, aux algues, vinaigrette de moutarde au sésame citronné, brandade et tomate cerise.

Bref c’est parfait, et quand le repas se termine, l’ourson sait se faire guimauve et propose une étonnante crème caramel au thé vert accompagné d’une soupe de fraises à la glace caramel, ou bien ce tiramisu aux kiwis sur un crémeux de fruit de la passion on finit par se rendre à l’évidence le buzz n’est pas surfait.

La carte des vins est exhaustive , initiée, choyée et élaborée par Yusuke Ishizuka et Georges Dos Santos, le meilleur caviste del mundo dans sa boutique de Antic Wine; difficile de choisir une appellation, un domaine tellement la carte offre de multiples suggestions de plaisir…. peut être alors parler de la syrah proposée au verre pour 5€  du domaine Gayda sur un millésime 2010 (considéré sur le millésime 2007 comme étant l’une des 10 meilleures syrah au monde), du viognier du Domaine de la Citadelle à 27€ et  du sublime Cuvée Marginal du Domaine Terres des chardons qui signe un très bio Costières de Nîmes à 24€

Cuisine et vins sont ici divins,comme semblait le suggérer le plafond au ciel bleu et blancs nuages initial, la décoration à changé, la jolie touche de cuisine est restée, vous l’aurez compris l’ourson reste un coup de ♥ de L’Epicurieux.

Ourson-qui-boit-008-copie-1.jpg

L’Ourson qui boit

23 rue Royale

69001 Lyon

Tél 04.72.27.23.37

Fermé le mercredi et dimanche

14 logo Station Croix Paquet

vélo'v station Lassagne


Agrandir le plan

Coordonnées GPS:

Latitude: 45.770696

Longitude: 4.837396

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  • Reply L'épicurieux | Blog d'un Foodingue 16 avril 2013 at 13 h 06 min

    […] le restaurant gastronomique de Mathieu Viannay: La Mère Brazier, la Gargotte d’Yvan Peric et l’Ourson qui boit pour ne citer qu’eux, on s’intéressera à l’un de leurs voisins, Bruno […]

  • Reply BERNARD 18 juillet 2014 at 0 h 56 min

    tout à fait d’accord!je préfère la salle du fond plus « cosy »

  • laisser un message