COuverture Lubéron AOC www.lepicurieux.fr
Glou-Glou | 24 juin 2013

AOC Lubéron, découverte du blanc au rosé…Part 1

COuverture Lubéron AOC www.lepicurieux.fr
Glou-Glou

AOC Lubéron, découverte du blanc au rosé…Part 1

COuverture Lubéron AOC www.lepicurieux.fr

Captelage Leberon, Ansouis mai précisadament prononçament: « en Souisse »*; (à énoncer bien évidemment avec le plus bel accent chantant de l’Occitan Languedocien). Je vois d’ici vos visages perplexes, sourcils froncés certains se demandant si leur navigateur internet n’aurait pas un problème d’affichage, d’autres se demandant si le site était passé bilingue en je ne sais quelle langue et pour beaucoup si l’Epicurieux n’aurait pas abusé de la dive bouteille avant de se lancer dans le récit de cette découverte du Lubéron!!! Que nenni, il ne s’est pas plus converti au dialecte ni au patois régional mais marque juste l’introduction du parc Régional du Lubéron, berceau et terreau de l’AOC sus nommée, ouf!!!! Bonnieux, Cucuron, Lourmarin, Ménerbes, Oppède, Gordes, et autres noms de villages perchés, qui résonnent dans le « conscient collectif », images de cartes postales qui répondent à la douceur de vie et à une nature préservée. Nature et terroir que nous allons découvrir par la richesse et typicité de ses vins: l’AOC Luberon, décryptage:

 

verre_lirac_blanc_117x2202Le Luberon blanc est élaboré à partir d’une multitude de cépages, aussi bien présents (pour tout ou partie) sur la vallée du Rhône que sur la région Languedoc: Grenache blanc, Clairette blanche, Vermentino (ou Rolle), Bourboulenc, Roussanne, Marsanne, Ugni blanc et Viognier. De fait cette richesse et possibilités d’assemblages permettent une élaboration de vins fins et élégants à la palette aromatique riche. Du fruit jaune, en passant par les agrumes, ou les fleurs blanches se mêlent à des notes miellées. Chaque viticulteur  tire du terroir et du cépage la quintessence  pour extraire un jus à la belle élégance. Le blanc ne représente que 20% des volumes de l’Aoc, mais vous verrez qu’il ne manque ni d’atouts , ni de belles signatures.

verre_lirac_87x2202La production de rouge était jusqu’en 2007 la couleur prédominante de l’appellation, Syrah, Grenache noir, Mourvèdre, Carignan et Cinsault s’ébattent, s’expriment et s’assemblent avec la possibilité d’introduire 10% maximum de cépages blancs, (on peut tout à fait envisager une cuvée 99% Syrah et 1% viognier, ce qui ouvre de larges et belles perspectives). Les cépages majeurs Grenache noir et Syrah, associés vont s’exprimer en profondeur avec une richesse aromatique, des vins bien charpentés aux notes épicées et chocolatées, fruits rouges mais aussi des notes plus subtiles de violette ou de framboise. De la matière alliée à la finesse.

 

verre_lirac_rose_117x2201

Le rosé a quand à lui aussi subit une forte évolution, de 30% des volumes de l’appellation en 2005, elle est passée à 55% en 2012! Deux justifications majeures à cela: céder à la mode du rosé, savoir répondre à une demande consommateur qui a fait évoluer sa consommation de rosé jusqu’alors saisonnière, à une consommation plus lissée sur l’année; deuxio: permettre d’écouler des volumes de raisins importants et d’obtenir (avouons le) du cash direct. Un millésime enterre l’autre, la cuvée sortie se vend vite, ne pèse pas sur les stocks et crée une trésorerie immédiate permettant d’investir. La tentation aurait été facile de ne pas donner une vraie identité au rosé du Lubéron, mais le vil voisin de Provence et ses crus réputés en rosé, a permis d’une part aux vignerons de subir une pression positive, il faut savoir faire du bon si on veut le vendre, et d’autre part un bon rosé sert de clé d’entrée et donne l’envie de découvrir la gamme du viticulteur.

Un des viticulteurs de l’appellation définissait la jeune Aoc Lubéron (depuis 1988) comme un « métissage de personnalités venus d’autres régions, apportant leur savoir faire sur des terroirs à la typicité propre ». En effet outre les viticulteurs du cru, bon nombres de caves particulières et de caves coopératives sont gérées par des viticulteurs originaires de Bourgogne comme pour La Bastide du Claux, du Sancerrois pour le winemaker de Marrenon. Ce qui apporte une vraie personnalité et une patte du vigneron, révélant des vins à l’élevage nuancé sur des terroirs communs. L’Aoc est intégralement exploitée sur le parc régional du Lubéron, biotope au patrimoine d’exception (reconnue comme réserve biosphère par l’Unesco). L’Epicurieux vous livre sa sélection de vins, à commencer par le rosé en millésime 2012:

12640-650x330-jjjvins-roses

 

ffffr

513-vin-luberon-rose-petula-vallee-rhone-provencePetula est une cuvée assemblée à 95% Syrah 5% Grenache sur des sélections parcellaires par les Vignobles Marrenon (article à venir). Vendangée de nuit à la fraiche, elle subit une très courte macération pelliculaire et un élevage sur lies pendant 4 mois…. qu’est ce donc que cela? il s’agit d’élever le vin sans le séparer de ses lies (le dépôt jaunâtre qu’on trouve au fond de la cuve ou du tonneau après la phase de fermentation) et ce dans le but d’un meilleur enrichissement aromatique et d’augmenter sa rondeur.

Pari réussi, je lui ai trouvé un nez ample sur le fruit, à la dégustation une légère acidité en fin de bouche mais de beaux arômes de framboise et fruits exotiques, elle est fraîche et puissante, Melle Petula est une jolie dame, le millésime 2012 est au prix public de 7.90€.     

 

DomaineCitadelle-logo

LeChataignier-Rose-210x150Première cuvée d’un Domaine coup de cœur (article à venir) de l’Epicurieux. « Le Chataignier 2012 » du Domaine de la Citadelle sur un assemblage 50% Cinsault, 20% Syrah, 20% Grenache, 10% Carignan. Un petit rosé frais et vif, idéal pour l’apéro, j’ai ressenti des notes d’agrumes, une belle minéralité pour moi  un vin de copains…Accessible à 7.50€

LesArtemes-Rose-210x150

La cuvée les Artèmes 2012, sur des vignes de 25 ans d’age, est là, plus élaborée, c’est un rosé de saignée (on laisse macérer le jus clair au contact des peaux afin de le colorer) et il est élevé 6 mois en cuve inox. L’assemblage est à 50% Syrah, 40% Grenache et 10% Carignan. C’est un vin plus fin, plus vineux aussi, au nez je le trouve sur les fruits jaunes et en bouche plutôt sur les fleurs, le vin gourmand qui accompagne un repas sans rosir. Au prix public de 10.50€      

 

 

SIT_DOMAINEMARIE_FR_015_Logo-437reduit

rosé Marie

 

Le rosé du Domaine de Marie, propriété du Groupe Sibuet sur un assemblage 60% Grenache 40% Cinsault, une cuvée vendangée le matin pour en préserver la fraicheur, des notes de fruits rouges frais et fruits blancs. Cuvée sympa idéale pour l’apéro au prix public de 8€.

Citons également La Bastide du Claux avec sa cuvée Poudrière à 8.50€ prix public.

Let’s see the white wine, my dear.  La sélection est le reflet de mes coups de cœur, toujours dans la quête du meilleur rapport qualité prix plaisir.

Les Blancs Lubéron www.lepicurieux.fr

chateau la Canorgue www.lepicurieux.fr

Une jolie cuvée 2012 Ecocert menée en agriculture biologique sur un assemblage Roussanne, Marsanne, Bourboulenc, Grenache blanc et Clairette. Un nez réglisse, un blanc minéral à la belle longueur et acidité. On ressent des notes de fruits blancs et florales, très joli et au prix public de 9.20€.

 

 

LeChataignier-Blanc-www.lepicurieux.frAhhh mon chouchou, une Clairette majoritaire à 65%, une pincée de 15% d’Ugni blanc, un zeste de 10% de Grenache et le reste des 10% en Roussane/ Marsanne.

On est sur des fruits blancs, le pèche, la poire, c’est frais, c’est fringuant à 7.50€

 

Chateau Fontvert www.lepicurieux.frCoup de cœur également pour le travail du domaine Château Fontvert avec deux jolies cuvées « Le Mourre Blanc » 2011 qui est une sélection parcellaire de leurs meilleurs Vermentino, elle fait sa fermentation en fûts de chênes à température contrôlée (16°) puis est élevée 8 mois en barriques. 99% Vermentino et 1% Grenache blanc, elle est racée, d’une belle finesse et quelle longueur whaouh, c’est le vermentino que j’aime, aux saveurs d’aubépine, noisette et des notes miellées, 19€. La seconde est le Château Fontvert blanc 2011 classique, élaborée à 75% Grenache blanc et 25% Vermentino, là fleurs blanches, bois et vanille composent les notes aromatiques, je lui trouve une petite note de pomme également en finale. Le prix public est de 10€50.

 

Domaine ruffinattoles Ménines 2012 est une cuvée du Domaine Ruffinato en agriculture bio, elle est assemblée à 50% Vermentino, 35% Roussanne et 15% Clairette. Un superbe nez la caractérise, encore un joli Vermentino, très bois et aux notes de mangue et fleurs acacia. 12€ prix public

logoFocus sur un passionné au nom qui ne peut laisser douter de son implication M. Amourdedieu et qui à sans nul doute le meilleur rapport qualité prix, avec une cuvée au nom évocateur de « Séduction 2011 ». 90% Grenache et 10% Vermentino charmeurs, au beau nez intense, et à la bouche empreinte de pêche et fleurs blanches. Elle termine de nous séduire grâce à son prix: 5.20€. Dépêchez vous de vous ruer sur le site internet c’est ici.

Ainsi s’achève ma sélection en beauté, citons tout de même le très joli 100% Viognier 2012 du Château La Verrerie en vin de cépage, dégusté un peu perlant (vous savez cette sensation de fines bulles en bouche légitime car adjonction de Co2 lui permettant d’avoir une meilleure garde) mais au joli coté vif et prometteur, au prix de 9€. Également la cuvée Doria de Marrenon en sélection parcellaire, assemblage 60% vermentino, Grenache et Roussane, suave et ronde.

Le soleil et l’âme du Sud est belle est bien présente dans ses jolis vins du Lubéron, au delà du savoir-faire, le savoir-être fut le feeling ressenti au fil des rencontres et échanges avec les viticulteurs de la région. Alors je ne le répéterais jamais assez, partez à leur rencontre, visitez leurs domaines, laissez-les-vous conter la naissance et l’élevage de leurs cuvées et enfin dégustez les…. Tous les vins sélectionnés sont disponibles aux domaines et chez les meilleurs dealers de vins. La région recèle beaucoup de gourmandises et saveurs locales à l’instar des olives et de son huile (à la douce saveur d’artichaut), de l’Agneau du Luberon ou encore du Banon ce typique fromage (voir l’article de Greta Garbure sur le sujet) D’ailleurs la région à concocté 6 itinéraires bachiques et gourmands mélants la découverte du patrimoine bâti, des vignes et domaines en passant par la restauration, produits gourmands, gîtes ou sites hôteliers… alors Luberon région épicurienne? Sans nul doute….

 

A découvrir l’AOC Lubéron rouge avec ma sélection qui révèle là aussi bien des surprises. To be continued…

 

 

 

Pour découvrir les domaines en détails cliquez sur les logos….

Pour découvrir la région et son parc régional: http://www.parcduluberon.fr

Pour découvrir les villages en images: http://www.luberon-en-provence.com/villages-luberon.html

Pour découvrir en détails l’Appellation: http://www.vins-luberon.fr

Côté Communication: http://www.rouge-granit.fr


Agrandir le plan

 

 

* Direction Luberon, Ansouis, mais plus précisément prononcez « En Souisse »

 

Bannière AOC LIRAC www.lepicurieux.fr Article précédent Article suivant vin rouge

Vous aimerez aussi

4 commentaires

  • Reply L'épicurieux | Blog d'un Foodingue 22 juillet 2013 at 11 h 50 min

    […] Je ne pouvais pas ne pas citer Le grand Marrenon 2011, de cette coopérative new wave dont je saluais les cuvées rosé Petula et Doria en blanc dans la première partie de l’article (pour ceux qui le découvre c’est ici) […]

  • Reply Claire 23 avril 2014 at 13 h 58 min

    Il faut absolument que vous alliez découvrir le Domaine La Coste en Lubéron…..Etonnant, artistique et explosif!

    • Reply L'Epicurieux 27 avril 2014 at 15 h 14 min

      Merci Claire pour ce nom de Domaine, que j’aurais sans doute loisir de tester lors d’une de mes pérégrinations. Merci de suivre l’Epicurieux

  • Reply Jean-Bernard FREYMANN 9 décembre 2014 at 19 h 28 min

    Bonjour,
    très bel article sur les vins de notre région.
    Je vous indique notre page qui référence tous les vins du Luberon, je pense que cela peut intéresser vos lecteurs : http://luberon.fr/tourisme/vins/
    Bien cordialement.
    Jean-Bernard FREYMANN
    Directeur de communication de luberon.fr

  • laisser un message